Aurélie 2019

Je ne pensais pas un jour réussir à mener à bien une grossesse

Après un parcours de Procréation Médicalement Assistée (PMA) extrêmement compliqué de plus de 4 ans, je ne pensais pas un jour réussir à mener à bien une grossesse. A seulement 29 ans, tous mes voyants étaient au rouge : une endométriose de stade 4 opérée en 2017, un endomètre avec anticorps actifs rendant compliquée l’implantation d’un embryon, 4 fausses couches précoces, une insuffisance ovarienne précoce avec un taux d’AMH (indicateur de la qualité ovocytaire) très bas… Bref, tout était contre moi. Il y a même un gynécologue qui a refusé de me suivre, me disant que cela ne marcherait sûrement jamais, qu’il ne fallait pas s’acharner et plutôt envisager un don d’ovocyte voire une adoption.

A 31 ans, j’ai eu la chance de rencontrer le docteur Marc Cohen qui a cru en mon rêve et m’a donné la foi de m’accrocher et de me battre même si bien souvent, les résultats négatifs d’examens (de plus en plus catastrophiques) et les échecs répétés me poussaient à tout abandonner. J’ai d’ailleurs dû marquer des temps de pause dans mon parcours afin de me remettre psychologiquement.

Le docteur Cohen m’a prescrit dans un premier temps Procrelia Femme pendant plusieurs mois afin de réguler mon système hormonal. On a constaté une amélioration au bout de 3 mois.
Il m’a ensuite prescrit un traitement plus important afin de lever tous les freins qui entravaient mon projet de grossesse : j’ai donc continué avec ActifolicFecondil et Natal pluriel pour avoir tous les compléments nécessaires à la procréation et au bon démarrage de la grossesse.
Ensuite, j’ai poursuivi avec Gestalia et Natal pluriel jusqu’au terme de ma grossesse afin d’apporter tous les nutriments nécessaires aux bébés. Car oui ! Miracle, aujourd’hui je suis enceinte de 3 mois et j’attends des jumeaux !

Nani 2020

Je suis tombée à nouveau enceinte, naturellement, sans passer par une FIV!

J’ai 40 ans, et cela faisait presque 7 ans que j’essayais d’avoir un enfant lorsque j’ai commencé à prendre les compléments alimentaires Nurilia. Je voulais être maman et pour moi, cela ne pouvait pas en être autrement. Plusieurs médecins m’avaient dit que je n‘avais que 3% de chance de tomber enceinte et me parlaient d’adoption. Mais au fond de moi, je savais que je voulais donner naissance à un enfant naturellement. J’ai eu un parcours difficile, avec plusieurs tentatives de FIV.

Le docteur Cohen m’a alors conseillé les produits Nurilia. Le contenu naturel des produits m’a inspiré confiance. 

Mon mari a pris Tétrafolic pendant 1 mois et je suis tombée enceinte suite à la prise de Tétrafolic et Procrelia Femme pendant 5 mois. Ces produits ont renforcé mon corps et mon moral…

Malheureusement, j’ai subi une fausse couche à cause d’un fibrome s’étant développé pendant ma grossesse. Après cette fausse-couche, j’ai pu grâce à une association suivre des audios de relaxation et de stimulation à la fertilité qui m’ont également beaucoup aidé à me remettre en condition optimale, à évacuer le négatif et la souffrance que je ressassais. J’ai alors continué à prendre les produits Nurilia et 9 mois après ma fausse couche, je suis tombée à nouveau enceinte, naturellement, sans passer par une FIV !

Tout au long de ma grossesse, j’ai continué à prendre les compléments alimentaires Nurilia : Procrelia Femme mais aussi Natal Pluriel. Ma grossesse s’est très bien déroulée et mon petit garçon est né et en pleine forme ! Après l’accouchement, j’ai commencé à prendre Postpartel et Capiphane que j’ai pris pendant 3 mois. Je remercie toutes les personnes qui m’ont accompagné et qui ont cru en notre réussite, ainsi que Nurilia !

Jennifer 2019

Tous les jours je contemple ce miracle et je suis reconnaissante envers toutes les personnes qui m’ont aidé dans cette aventure.

J’avais 31 ans lorsque j’ai découvert que j’aurai des difficultés à concevoir un enfant. Au bout de 6 mois d’essais infructueux et un antécédent de fausse couche, mon gynécologue, le Dr Cohen, m’a conseillé de faire sans plus attendre un bilan de fertilité. Spécialiste des problèmes de fertilité, il s’est montré très réactif et je ne le remercierai jamais assez. J’ai réalisé un bilan sanguin complet, avec en particulier le dosage de l’hormone anti-Mullerienne, qui est un des principaux marqueurs de la fertilité puisqu’elle reflète l’état de la réserve ovarienne. Ces analyses ont révélé un taux très faible pour mon âge par rapport à la moyenne. Il s’agit d’insuffisance ovarienne précoce ; plus concrètement, cela signifie que sans recours à une aide médicale, je ne peux tomber enceinte naturellement.

Le ciel m’est alors tombé sur la tête… Avoir des enfants me tenait trop à cœur. Je me suis effondrée, je me sentais complètement désemparée, incapable de faire un enfant normalement, comme tout le monde. J’étais en colère aussi de n’avoir pas su plus tôt. Je me sentais encore jeune… Moi qui avais pour habitude de trouver des réponses et des solutions, là je n’en avais pas, le néant le plus total… Pour décrire plus précisément mon état d’esprit à ce moment-là, je n’ai jamais eu aussi peur que ma vie ne perde de son sens si jamais je ne devenais pas maman… C’était très violent. Cette situation était inconcevable et je ne pouvais pas laisser les mois défiler sans rien tenter.

Le Dr Cohen m’a alors préconisé un traitement, une stimulation ovarienne, à réaliser quand je serais prête, car il fallait encaisser le coup. En attendant, il m’a conseillé de prendre le complément alimentaire Foliquelia. J’ai entamé parallèlement des séances d’acupuncture. Au bout de quelques mois, nous avons tenté une première stimulation ovarienne. J’ai attendu impatiemment la fin de ce cycle pour faire un test de grossesse qui s’est avéré positif. Malheureusement, quelques jours plus tard, cela s’est soldé par une fausse couche précoce… L’espoir est retombé. J’étais anéantie. Je ne savais plus à quoi m’accrocher. Le Dr Cohen m’avait prévenue qu’il faudrait probablement faire plusieurs stimulations, mais j’étais tellement déçue et au bout du rouleau… J’ai alors décidé de relâcher la pression, de me laisser quelques mois avant de retenter une série d’injections. J’ai continué à prendre assidûment mes vitamines Nurilia et ai programmé de nouvelles séances d’acupuncture. Et sans l’avoir vu venir, un mois plus tard j’étais à nouveau enceinte, et naturellement !

J’ai eu très peur d’une nouvelle fausse couche durant les premières semaines, mais un petit bébé costaud s’était bien accroché ! J’ai eu beaucoup de chance. Je pense que je dois cela à une combinaison entre la stimulation ovarienne, les compléments Nurilia et l’acupuncture. J’ai pris Tétrafolic au début de ma grossesse puis Gestalia à partir du 4ème mois. J’ai eu une grossesse très sereine, sans problème, j’ai accouché à terme d’un beau petit garçon qui a aujourd’hui 10 mois.

Tous les jours je contemple ce miracle et je suis reconnaissante envers toutes les personnes qui m’ont aidée dans cette aventure. Aujourd’hui, je continue à prendre Procrelia Femme pour booster mon taux d’AMH et Capiphane pour renforcer mes cheveux et mes ongles après ma grossesse. Je prévois de refaire des analyses dans 5 mois pour suivre l’évolution de mon taux, car je souhaite me laisser la possibilité d’un deuxième enfant. Je ne manquerai pas de vous faire part de la suite.

Témoignages avec breaking mum